Néotoa prépare son projet de réaménagement des locaux de son siège social de Rennes

Publié le 22/01/2020

Formation à «La méthode de l’évaluation embarquée pour accompagner les transformations».

Cette formation co-animée par l’Anact et l’Aract Bretagne a réuni des représentants de la direction et des salariés au CSE, ainsi que des membres du comité de projet Space Planner de Néotoa, afin d’accompagner ce bailleur social dans la mise en œuvre et l’évaluation de son projet de réaménagement des locaux du siège social de Rennes sur le volet des conditions de travail.

Dispensée par Charles Parmentier, chargé de mission à l’Anact au département Élaboration de Solutions de Transfert, et Florent Arnaud, chargé de mission à l’Aract Bretagne, cette formation issue du catalogue Anact a été adaptée à la demande de Néotoa pour accompagner son projet Space Planner.

Engagé depuis 2015, ce projet vise à accompagner l’évolution de l’organisation et faciliter les synergies entre les salariés tout en assurant leur autonomie et en améliorant leurs conditions de travail. Dans ce cadre, Néotoa a sollicité l’Aract Bretagne dans sa « recherche d’une méthode d’évaluation pour une dynamique de projet en concertation avec les collaborateurs ».

La méthode de l’évaluation embarquée du réseau Anact-Aract a en effet été repérée par Néotoa comme une ressource pour l’outiller dans l’évaluation participative de la mise en œuvre de ce projet et de ses impacts sur les trois volets « économique », « social et santé », et « métiers ».

Ainsi, cette journée de formation a permis aux acteurs clés du projet de découvrir la méthode pour intégrer la Qualité de Vie au Travail dans le projet, de connaître les différentes étapes de sa mise en œuvre, de s’approprier les outils. Forts de ces enseignements, ces acteurs vont désormais pouvoir déployer la méthode en autonomie au sein de leur structure.

Néotoa « embellit la ville et la vie » depuis plus de 90 ans. Ce bailleur social, Office Public de l’Habitat d’Ille-et-Vilaine, rassemble 230 collaborateurs dont 60 % travaillent au siège à Rennes.

En lien avec ce sujet